SCC|E22 | 2018 | CROSSING VIEW
retour aux projets
EN CONSTRUCTION

 

"CROSSING VIEW"
뉴스레터 : 오픈아뜰리에


SCC | E22 Noh Sanghee Une résidence croisée avec la Corée 노상희 한국-프랑스 교류레지던시 프로그램 Pendant trois semaines , l'artiste coréen Noh Sanghee viendra développer sa création déjà bien confirmée en résidence à Echangeur22. Il s'agit du premier volet des résidences croisées entre Sojae Créating Community et E22, ce programme d'échange SCC-E22 | E22-SCC initie bien d'autres échanges entre nos deux structures, cultures et communes. La résidence croisée 2018 verra son deuxième volet se réaliser en Octobre 2018, lorsque Guillaume Barborini rejoindra Sanghee à Daejon pour une résidence de trois semaines à Sojae Creating Communtity. Début Novembre la présidente de l’association E22, Marie-Cécile Conilh de Beyssac l’y rejoindra sur invitation du directeur de la SCC, monsieur Yoo Hyeonmin pour une conférence sur l’expérience unique des échanges internationaux et les canaux de circulation que propose la résidence E22.

2018년 교류프로그램의 첫 시작을 끊는 한국의 노상희 작가는 프랑스 에셩져22로 5월의 3주동안 입주해 기존에 작가가 가지고 있었던 "여성의 불안감"과 "공기의 미세먼지"주제로 작업을 연계해가며, 이어서 10월에 프랑스 작가 기욤 바르보리니(Guillaume Barborini)가 대전의 소제창작촌에 입주해 3주동안 그의 창작세계를 이어나갑니다. 각국의 선정된 교류작가는 현지의 선정작가와 현장에서 의견을 나누며, 현지전시를 통해 각국의 예술인들과 교류를 이루어 나가며, 11월에는 에셩져22의 대표인 마리-쎄실 코니 드 베이싹(Marie-Cécile Conilh de Beyssac)은 콜로키움 발제자로서 대전으로 초청되어 국제문화교류에 대한 주제로 토론을 진행해 대전의 문화예술인과 그의 경험과 의견을 공유하고 국가간 지역문화예술 교류에 새로운 가능성을 엿보는 자리를 만들었습니다.

The Korean artist, Noh Sanghee will spend three weeks at Echangeur22 with a cross residences between Sojae Créating Community and E22, this exchange program SCC-E22 | E22-SCC will start many other exchanges between our two structures. In October 2018, it will be the turn of Guillaume Barborini to join Noh Sanghee in Korea for a three-week residency at SCC.

"SHE IS OVER PAIN"
Pendant son temps de résidence Noh Sanghee développera deux projets unis en un même protocole : le premier " she is over pain" (elle souffre trop) questionne la violence faite aux femmes. Ainsi, L'artiste recueille la parole de femmes ayant subi un traumatisme ou une violence dans des vidéos témoignages, durant lesquelles il enregistre le rythme cardiaque de ses dernières. L'impact physique du récit est alors retranscrit en chiffres-data qui eux même sont transformés en paysages et architectures émotionnels et colorés.

프랑스에서 노상희 작가가 진행하는 2가지의 주제의식 중 하나인 "SHE IS OVER PAIN"은 여성에 대한 폭력을 스스로 질문하고 불특정 여성과의 진행한 인터뷰와 거기서 얻어진 심장박동 데이터의 시각화를 융합한 다중미디어 작업입니다.

" MICRO DUST" "Micro Dust: le monde dans lequel nous vivons" Avec le projet « micro-dust », Noh Sanghee axe son travail sur les problèmes liés à l'environnement. Vivre en Corée du Sud, implique de s'interroger quotidiennement sur la qualité de l'air, à se confronter à l'angoisse du port du masque anti-pollution avec la prise en compte des particules fines pour une simple promenade dehors. Sur ce constat d'environnement anxiogène et de la même manière que l’artiste a traduit les résultats de prises de mesures des battements de cœur des femmes, Sanghee va traduire ici encore les relevés de qualité de l’air en chiffres et ses chiffres en dessins sensibles et organiques. A Echangeur22, Sanghee pourra mesurer les écarts culturels de telles expériences vécues et les restituées en Asie et en France. L’artiste nous parle ici de l'impact émotionnel et sensible de l'environnement social comme physique. Il nous propose une écoute simple et une observation directe là où silence pour les unes et invisibilité pour l'air que nous respirons s'étaient engouffrés inexorablement.
또 다른 주제인 "MICRO DUST"에서 노상희 작가는 자신이 수집한 공기측정 데이터를 복합적 매체로 변환시키는 작업을 하며 자신의 세계를 현대한국의 환경문제로 연장합니다. 작가는 자신이 한국에서 진행한 동일한 작업과정을 프랑스로 옮겨옴으로써 서로 다른 두 장소에서 얻어진 데이터 시각화를 대조함으로써 서로의 "심미적 격차"를 확인해보려 합니다.

Won Jy, étudiant Coréen aux beaux de Nîmes
Dans le temps de résidence Won Jy, étudiant Coréen aux Beaux-arts de Nîmes, souhaite trouver au contact des autres artistes son propre espace et language créatif avec une série d'esquisses qui explorent le jeux des ambiguïtés des mots et de leurs définitions interprétables. Won Jy veut ainsi évoquer la circulation qui questione le processus artistique au travers du choix esthétique et du parti pris.